brésil

Soutenez des projets de plantation qui ont un véritable impact pour le climat et la biodiversité.


Planter un arbre au Brésil pour 1,72 euros

à propos

Le 5eme plus grand pays du monde est réputé pour abriter la forêt tropicale humide la plus grande de la planète et renfermant le plus grand réservoir de biodiversité. On y retrouve en réalité un large éventail de climats avec des forêts équatoriales au nord, des déserts semi-arides au nord-est, des savanes tropicales au centre et des forêts tempérées au sud.

Recouvert en partie par l’Amazonie, le Brésil fait partie des 17 pays avec la plus riche biodiversité au monde. Hébergeant le puma, le paresseux, le capibara et le toucan, le Brésil regroupe 4 millions d’espèces végétales et animales soit environ 30 % de l’ensemble des espèces connues dans le monde avec encore de nombreuses espèces à découvrir !

Mais le patrimoine naturel du Brésil est gravement menacé par l’activité humaine avec un taux de déforestation extrêmement rapide. Les principales causes en sont l’élevage bovin, la coupe de bois et la culture notamment du café, de la canne à sucre et du soja. Fatal pour beaucoup d’espèces sensibles, cela contribue également significativement aux changements climatiques, étant donné que la biomasse incendié augmente le CO2 atmosphérique.

Si en moyenne 17 % de la surface forestière a été rasée, elle atteint les 90% de déforestation sur sa partie atlantique. La forêt atlantique recouvrait autrefois 2 fois la surface de la France. Aujourd’hui, cet écosystème de forêt tropicale humide ne couvre plus qu’environ 10 % de sa superficie initiale et abrite 60% des espèces menacées du pays.

 

Notre projet soutenu

Forêt atlantique tropicale

Étant donné la sensibilité d’un grand nombre d’espèces à la déforestation, de grands corridors et des zones protégées doivent être aménagés pour permettre les déplacements de la faune, la dispersion des graines des végétaux et la diversité génétique des espèces de la forêt tropicale de l’Amazonie. Nous soutenons ainsi un immense projet visant à restaurer une superficie de la taille de la Grèce d’ici 2050.

plus de 100 espèces natives plantées, dont:

  • Gochnatia polymorpha
  • Guarea guidonea
  • Tapirira guianensis
  • Inga striata
  • Inga laurina
  • Inga uruguensis.
  • Pera glabrata
  • Croton floribundus
  • Syagrus romanzoffiana
  • Acacia polyphylla
  • Terminalia glabrescens
  • Albizzia niopoides
  • Anadenanthera colubrina cebil.

 

k1
k2
k3
k4
k5
k6
k7
k8
k9
k10
k11
k12

Précédent
Suivant

Impact

Puits à carbone

Chaque arbre fixe du carbone au cours de sa croissance. En réduisant le taux de CO₂ atmosphérique, les forêts permettent de lutter contre le réchauffement climatique.

Reforestation naturelle

La reforestation avec des especes végétales indigènes permet un rétablissement naturel de la forêt et le développement d’autres végétaux locaux cohabitant avec cette flore.

Soutiens la biodiversité

Offre de nouveaux habitats pour la faune de la région et permet de sauvegarder indirectement la biodiversité animale locale.

Améliore la santé

Augmente la qualité du sol et le captage de l’eau, permettant de recréer les zones humides et les sources présentes à l’origine et protège des glissements de terrain.

Espèces endemiques

Ces espèces remarquables et souvent peu connues vivent uniquement au Kenya et nulle pars ailleurs.

F a u n e

Rhynchocyon chrysopygus

Ce petit mammifère insectivore au long museau flexible pèse environ 550 g et mesure 50 cm, la moitié étant uniquement dû à sa queue.

Kinyongia boehmei

Ce caméléon arboricole vit entre 1 200 et 2 200 m d’altitude aux monts Taita. Le mâle possède une protubérance en corne sur son front.

Boulengerula niedeni

Ressemblant à un serpent, cette espèce n’est pas un reptile mais un amphibien longiforme dépourvu de pattes. On le retrouve aux Monts Taita entre 1 000 et 1 500 mètre d’altitude.

Statut de conservation:

EN DANGER

Statut de conservation:

Quasi menacé

Statut de conservation:

EN DANGER

F L O R e

Dendrosenecio battiscombei

Cette astéracée en rosette aux feuilles de 80 cm peut atteindre 7 m de haut. Sa floraison est très rare et ne se fait généralement pas plus de 4 fois au cours de sa vie. Après chaque floraison, la plante se ramifie.

Euphorbia tanaensis

Cette euphorbe arborescente est l’une des espèces les plus menacée au monde. Seuls 20 individus matures existent dans la nature.

Streptocarpus teitensis

Avec seulement 2 500 individus présents uniquement au mont Mbololo, l’aire de distribution de cette fausse violette se limite à 1 km² !

Statut de conservation:

Préoccupation mineure

Statut de conservation:

DANGER Critique

Statut de conservation:

DANGER Critique