Indonésie

Soutenez des projets de plantation qui ont un véritable impact pour le climat et la biodiversité.


Planter un arbre en Indonésie pour 0,14 euros

à propos

L’archipel indonésien situé en Asie du Sud-Est est le plus grand au monde avec environ 13 500 îles comptabilisées. Compte tenu de sa proximité avec l’équateur, l’Indonésie présente un climat tropical avec alternance de saisons sèche et humides et un taux d’humidité élevé avoisinant 80 % et un climat équatorial ne variant ni en température ni en pluviométrie.

De part son contexte insulaire, sa taille et son climat, le pays est classé 2eme zone de biodiversité du monde et abrite 17% des espèces de la planète. Par ailleurs, le nombre d’espèces endémiques est spectaculaire avec 26% des espèces d’oiseaux et 39% des espèces de mammifères. On y retrouve de grands animaux comme les tigres de Sumatra, les rhinocéros de Java, les orangs-outans, les éléphants et les léopards. Si 60% du territoire est couvert de forêt, avec ses 50 000 kilomètres de côtes, l’Indonésie abrite également 23% des mangroves du monde.

Malheureusement,  de nombreuses écosystèmes et leurs espèces sont menacés dont 140 espèces de mammifères avec 15 en danger critique d’extinction. Sa localisation au point de croisement entre la plaques  pacifique, eurasiatique et australienne rend l’Indonésie fortement vulnérable aux catastrophes naturelles : 150 volcans actifs, tremblements de terre fréquents dont le dévastateur de 2006 et tsunamis avec le tristement célèbre de 2004. L’archipel est également très exposée aux conséquences du changement climatique, tels que la hausse des températures et sécheresses, les inondations et glissements de terrain. Déjà d’actualité, avant l’an 2050, 2 000 îles seront probablement submergées par la montée du niveau de l’océan. A cela s’ajoute la forte population et l’industrialisation rapide générant de nombreux problèmes environnementaux tel qu’une déforestation massive et illégale et les feux de forêts. l’Indonésie a ainsi perdu plus de 40% de ses forêts de mangroves en 50 ans et 17% de son couvert végétal total dans les 20 dernières années.

 

Nos projets soutenus

Mangroves du littoral

En réponse à la perte à grande échelle des mangroves en Indonésie, la reforestation avec des espèces natives est nécessaire pour sauvegarder la biodiversité locale précieuse et les récifs coralliens tout en protégeant les côtes vulnérables aux phénomènes météorologiques extrêmes.

Principales espèces natives plantées

  • Rhizophora mucronata
  • Avicennia
    marina

  • Bruguiera gymnorrhiza

 

k1
k2
k3
k4
k5
k6
k7
k8
k9
k10
k11
k12

Précédent
Suivant

Impact

Puits à carbone

Chaque arbre fixe du carbone au cours de sa croissance. En réduisant le taux de CO₂ atmosphérique, les forêts permettent de lutter contre le réchauffement climatique.

Reforestation naturelle

La reforestation avec des especes végétales indigènes permet un rétablissement naturel de la forêt et le développement d’autres végétaux locaux cohabitant avec cette flore.

Soutiens la biodiversité

Offre de nouveaux habitats pour la faune de la région et permet de sauvegarder indirectement la biodiversité animale locale.

Améliore la santé

Augmente la qualité du sol et le captage de l’eau, permettant de recréer les zones humides et les sources présentes à l’origine et protège des glissements de terrain.

Espèces endemiques

Ces espèces remarquables et souvent peu connues vivent uniquement au Kenya et nulle pars ailleurs.

F a u n e

Rhynchocyon chrysopygus

Ce petit mammifère insectivore au long museau flexible pèse environ 550 g et mesure 50 cm, la moitié étant uniquement dû à sa queue.

Kinyongia boehmei

Ce caméléon arboricole vit entre 1 200 et 2 200 m d’altitude aux monts Taita. Le mâle possède une protubérance en corne sur son front.

Boulengerula niedeni

Ressemblant à un serpent, cette espèce n’est pas un reptile mais un amphibien longiforme dépourvu de pattes. On le retrouve aux Monts Taita entre 1 000 et 1 500 mètre d’altitude.

Statut de conservation:

EN DANGER

Statut de conservation:

Quasi menacé

Statut de conservation:

EN DANGER

F L O R e

Dendrosenecio battiscombei

Cette astéracée en rosette aux feuilles de 80 cm peut atteindre 7 m de haut. Sa floraison est très rare et ne se fait généralement pas plus de 4 fois au cours de sa vie. Après chaque floraison, la plante se ramifie.

Euphorbia tanaensis

Cette euphorbe arborescente est l’une des espèces les plus menacée au monde. Seuls 20 individus matures existent dans la nature.

Streptocarpus teitensis

Avec seulement 2 500 individus présents uniquement au mont Mbololo, l’aire de distribution de cette fausse violette se limite à 1 km² !

Statut de conservation:

Préoccupation mineure

Statut de conservation:

DANGER Critique

Statut de conservation:

DANGER Critique