Philippines

Soutenez des projets de plantation qui ont un véritable impact pour le climat et la biodiversité.


Planter un arbre aux Philippines pour 1,34 euros

Ă  propos

Avec 7 641 Ăźles et 36 000 kilomĂštres de cĂŽtes, les Philippines situĂ©s Asie du Sud-Est, sont davantage un pays d’eau que de terre. Le climat y est tropical humide avec l’est du pays est presque constamment arrosĂ©. Cela associĂ© Ă  l’isolement gĂ©ographique du pays Ă  contribuĂ© au dĂ©veloppement d’une biodiversitĂ© spectaculaire. Avec ses quelque 20 000 espĂšces endĂ©miques, l’archipel fait parti des 17 pays dits «mĂ©gadivers», qui abritent Ă  eux seuls les deux tiers de la biodiversitĂ© terrestre. Outre les forĂȘts tropicales humides abritant l’arbre national, le diptĂ©rocarpe, pouvant atteindre 35m de hauteur ainsi que des animaux en danger tels que le porc-Ă©pic, le pangolin, l’aigle et le tarsier des Philippines, on y retrouve Ă©galement des Ă©cosystĂšmes uniques de bambous et de mangroves.

Si la plupart des Ăźles montagneuses Ă©taient recouvertes de forĂȘts tropicales, celles-ci se sont rĂ©duites Ă  moins de 10%. Le dĂ©frichage pour l’agriculture et le bois constituent les principaux facteurs d’origine humaine.

A cela s’ajoute les facteurs naturels. D’origine volcanique, le pays fait parti de la ceinture de feu du Pacifique comptant une vingtaine de volcans actifs. Les Ă©ruptions volcaniques et des tremblements de terre continue aujourd’hui encore de façonner la physionomie de l’archipel. Les incendies, les maladies, les typhons, les inondations et les glissements de terrain sont autant de causes naturelles de la dĂ©gradation des forĂȘts.

Les Philippines sont ainsi le 3e pays au monde le plus exposĂ© aux catastrophes naturelles et l’un des plus vulnĂ©rables au changement climatique qui a induit une augmentation de la frĂ©quence et de l’intensitĂ© des catastrophes naturelles.

La dĂ©forestation et la dĂ©gradation des terres ont eu des consĂ©quences dĂ©vastatrices sur la biodiversitĂ© dĂ©sormais isolĂ©e sur quelques Ăźles. Victimes de l’élĂ©vation du niveau des ocĂ©ans, de l’érosion des cĂŽtes et des typhons violents, les mangroves sont en premiĂšre ligne.

Ces derniĂšres annĂ©es, les Philippines ont rĂ©alisĂ© des avancĂ©es significatives dans la lutte contre la dĂ©forestation en mettant place un moratoire sur l’exploitation forestiĂšre dans les zones oĂč la biodiversitĂ© est menacĂ©e. En 2015, le pays a Ă©tĂ© classĂ© au 5eme rang mondial pour le gain annuel de couverture forestiĂšre par la FAO. Ces efforts doivent toutefois ĂȘtre poursuivis sur le long terme.

 

Nos projets soutenus

Zone protégée du Mont Matutum

Reforestation des terres dĂ©gradĂ©es en forĂȘt tropicale et en un refuge pour les espĂšces menacĂ©es.

ForĂȘts e bambous Ă  Mindanao

Plantation de bambous géants afin de recréer cet écosystÚme particulier.

Mangroves du littoral

Restauration ce ces forĂȘts vitales pour les rĂ©cifs coralliens et de  nombreuses autres espĂšces.

Principales espÚces natives plantées

  • Avicennia alba
  • Sonneratia apetala
  • Divers Dipterocarpus sp.
  • Bambous gĂ©ants
  • Arbres fruitiers indigĂšnes

 

k1
k2
k3
k4
k5
k6
k7
k8
k9
k10
k11
k12

Précédent
Suivant

Impact

Puits Ă  carbone

Chaque arbre fixe du carbone au cours de sa croissance. En rĂ©duisant le taux de CO₂ atmosphĂ©rique, les forĂȘts permettent de lutter contre le rĂ©chauffement climatique.

Reforestation naturelle

La reforestation avec des especes vĂ©gĂ©tales indigĂšnes permet un rĂ©tablissement naturel de la forĂȘt et le dĂ©veloppement d’autres vĂ©gĂ©taux locaux cohabitant avec cette flore.

Soutiens la biodiversité

Offre de nouveaux habitats pour la faune de la région et permet de sauvegarder indirectement la biodiversité animale locale.

Améliore la santé

Augmente la qualitĂ© du sol et le captage de l’eau, permettant de recrĂ©er les zones humides et les sources prĂ©sentes Ă  l’origine et protĂšge des glissements de terrain.

EspĂšces endemiques

Ces espĂšces remarquables et souvent peu connues vivent uniquement au Kenya et nulle pars ailleurs.

F a u n e

Rhynchocyon chrysopygus

Ce petit mammifÚre insectivore au long museau flexible pÚse environ 550 g et mesure 50 cm, la moitié étant uniquement dû à sa queue.

Kinyongia boehmei

Ce camĂ©lĂ©on arboricole vit entre 1 200 et 2 200 m d’altitude aux monts Taita. Le mĂąle possĂšde une protubĂ©rance en corne sur son front.

Boulengerula niedeni

Ressemblant Ă  un serpent, cette espĂšce n’est pas un reptile mais un amphibien longiforme dĂ©pourvu de pattes. On le retrouve aux Monts Taita entre 1 000 et 1 500 mĂštre d’altitude.

Statut de conservation:

EN DANGER

Statut de conservation:

Quasi menacé

Statut de conservation:

EN DANGER

F L O R e

Dendrosenecio battiscombei

Cette astéracée en rosette aux feuilles de 80 cm peut atteindre 7 m de haut. Sa floraison est trÚs rare et ne se fait généralement pas plus de 4 fois au cours de sa vie. AprÚs chaque floraison, la plante se ramifie.

Euphorbia tanaensis

Cette euphorbe arborescente est l’une des espĂšces les plus menacĂ©e au monde. Seuls 20 individus matures existent dans la nature.

Streptocarpus teitensis

Avec seulement 2 500 individus prĂ©sents uniquement au mont Mbololo, l’aire de distribution de cette fausse violette se limite Ă  1 kmÂČ !

Statut de conservation:

Préoccupation mineure

Statut de conservation:

DANGER Critique

Statut de conservation:

DANGER Critique